On The News

La belle histoire de l'ampoule qui brille depuis 115 ans

C'est une petite ampoule, qui brille assez faiblement au plafond d'un hangar abritant des camions de la caserne des pompiers située au 4550 East Avenue à Livermore, cité de 88.000 habitants dans le comté de d'Alameda, en Californie. Elle date d'une époque où l'idée d'ampoules basse consommation et autres LED n'était venue à personne, et où les économies d'énergie n'étaient pas nécessaires. Car cette ampoule a été mise en service pour la première fois... en 1901. Trois déménagements en un siècle Lorsqu'elle a été installée, c'était une "simple" ampoule de 60 watts branchée sur le réseau électrique de l'époque, du 110 volts. Veillant sur les camions du service d'incendie, nuit et jour, ce n'est pas le genre de lumière que l'on allume et éteint, et c'est sans doute l'une des explications de sa longévité. Au fil des années, sa luminosité a diminué, jusqu'à se stabiliser autour de 4 watts. Depuis 1976, date de son arrivée au 4550 East Avenue, elle a sa propre alimentation, jugée trop précieuse pour être soumise aux aléas d'un réseau urbain. Elle n'a pas toujours été dans le hangar où elle est aujourd'hui surveillée jour et nuit par une caméra qui transmet sa luminosité au monde entier. L'ampoule centenaire a en effet survécu à trois déménagements, le dernier ayant eu lieu sous escorte policière en 1976. Elle n'a pas non plus brillé sans aucune interruption, mais ces dernières ont été les plus brèves possibles, le record enregistré étant d'une semaine en 1937. Vous aimez cet article ?Inscrivez-vous à la Newsletter de l'Obs× S'inscrire Ce n'est pourtant qu'en 1972 que l'on s'est aperçus de sa longévité. Un article paru dans la presse locale faisait mention d'une "légende" dans la caserne de Livermore. L'enquête du reporter a permis de retracer l'histoire de l'ampoule mystérieuse, retrouvant même l'époque approximative de sa fabrication (la fin des années 1890). L'ampoule a été donnée aux sapeurs-popmiers en 1901, qui est donc la date de référence pour sa mise en service quasi ininterrompue. En 2013, on a bien cru qu'elle avait atteint le bout de sa course. Pendant neuf heures et demie, elle est restée éteinte... jusqu'à ce que l'on s'aperçoive que son alimentation était fautive. L'ampoule elle-même était toujours vaillante, et dès qu'on lui a de nouveau injecté du courant, elle s'est remise à briller... à 60 watts, comme pour ses premiers jours, avant de baisser en luminosité au bout de quelques heures et retrouver les 4 watts précédents. Pourquoi ? C'est toujours un mystère. L'ampoule est une célébrité locale, et fait l'objet de réjouissances régulières. Ainsi, le 8 juin 2001, son centenaire a attiré les foules et en 2015, l'association des sapeurs-pompiers a organisé un barbecue pour célébrer son million d'heures d'utilisation. Conçue par un Parisien Si elle est détentrice du record mondial de durée, homologuée par le livre Guinness des records, elle ne ressemble pourtant pas à nos ampoules actuelles. Aujourd'hui, une lampe à incandescence est en effet composée d'un fil conducteur enfermé dans une bulle de gaz inerte, sans oxygène afin que le fil ne se consume pas immédiatement. Le fil en question est généralement en tungstène, et s'illumine lorsqu'il est porté à incandescence par le courant électrique. L'ampoule de Livermore, elle, est d'une technologie différente, plus ancienne. Au lieu d'être composé d'un métal conducteur, le filament porté à incandescence est en carbone. Ce procédé est celui mis au point par Joseph Swan, considéré comme l'inventeur de l'ampoule à incandescence classique. Le modèle spécifique de l'ampoule de Livermore a été conçu et commercialisé par un Français, né à Paris puis émigré aux Etats-Unis, Adolphe Alexandre Chaillet. "Quand un conducteur devient plus chaud, sa capacité à conduire l'électricité diminue", notait Deborah Katz, physicienne à l'académie navale d'Annapolis (USA), qui a étudié un modèle d'ampoule similaire à celui de Livermore. Pour le carbone, c'est le contraire : plus il se réchauffe, mieux il conduit l'électricité. Elle précisait également qu'une telle lampe avait un filament huit fois plus épais que celui d'une ampoule contemporaine. S'ils duraient longtemps, les filaments de carbone avaient un défaut majeur : ils finissaient par noircir la paroi de l'ampoule, ce qui pourrait expliquer qu'on leur ait préféré de nouvelles technologies. D'autres raisons ont été avancées pour l'abandon du carbone au profit du tungstène, dont le coût de fabrication du filament... Pour ce qui concerne la durée de vie, l'ampoule de Livermore met au placard toute idée d'obsolescence programmée... elle a même survécu, et de loin, à son concepteur. Et elle brille toujours, comme vous pouvez le constater vous-même : elle a sa webcam dédiée, qui transmet une nouvelle image toutes les 30 secondes. On peut parier qu'il faudra changer la caméra avant l'ampoule...L'Obs 8/6/2016

Lorem ipsum dolor sit amet

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae.

Lire la suite...

Liberté d'expression et communication

 

Ce que craignent les dieux c'est la communication entre les hommes.

Rappelons l’histoire telle qu’elle est rapportée dans la Bible : "Tout le monde parlait alors la même langue et se servait des mêmes mots... Ils se dirent ’Allons ! Au travail pour bâtir une ville, avec une tour dont le sommet touche au ciel !’ Le Seigneur en prit ombrage et se dit : ’Les voilà tous qui forment un peuple unique et parlent la même langue ! S’ils commencent ainsi, rien désormais ne les empêchera de réaliser tout ce qu’ils projettent. Descendons mettre le désordre dans leur langage, et empêchons-les de se comprendre les uns les autres.’ C’est à partir de là qu’il a dispersé les humains sur la terre entière." Mais cette histoire est bien plus ancienne que la Bible, elle nous vient de loin, du temps des Sumériens.

Lire la suite...

Nemo enim ipsam voluptatem quia

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae.

Lire la suite...

More News | DNP News Module With Horizontal Layout

La belle histoire de l'ampoule qui brille depuis 115 ans

La belle histoire de l'ampoule qui ..

C'est une petite ampoule, qui brille assez faiblement au plafond d'un hangar abritant des camions de la cas..

Liberté d'expression et communication

Liberté d'expression et communicat..

  Ce que craignent les dieux c'est la communication entre les hommes. Rappelons l’histoire t..

Read more

Lorem ipsum dolor sit amet

Lorem ipsum dolor sit amet

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem ap..

Read more

Nemo enim ipsam voluptatem quia

Nemo enim ipsam voluptatem quia

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem ap..

Read more

Neque porro quisquam est qui dolorem

Neque porro quisquam est qui dolore..

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem ap..

Read more

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui

Quis autem vel eum iure reprehender..

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem ap..

Read more

Global Achievement

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit volupta tem accu santium dolore mque laud antium, totam rem.

Lorem ipsum dolor sit amet, consec tetur adipisi cing elit, sed do eiusmod tempor incidi dunt ut labore et dolore magna aliqua.

protoss Options

This panel is for demo preview only and can be disabled in the template back-end. More Reset

Login

Thank you for your feedback !

Email:
Subject:
Message:
How many eyes has a typical person?